Le collège Gandhi court pour les Foulées de l’Espoir !

Vendredi 1er mars, tous les élèves du collège Gandhi se sont réunis pour un cross parrainé au profit des Foulées de l’Espoir au stade de Paron.
Les classes de CM2 du secteur du collège étaient conviés à participer au cross.
Avant le cross, les élèves avaient rencontré Louise et Rachel au collège.
Ils étaient très motivés et ont couru avec cœur ! Merci à eux pour leur solidarité !

Et notre parrain pour cette édition 2019 est… Cyril Moré !

Cyril Moré a accepté d’être le parrain de notre édition 2019 !

Cyril  est un grand sportif  : c’est un escrimeur handisport français qui a remporté plusieurs médailles aux jeux paralympiques.
En 2000, à Sydney, il décroche deux médailles d’or en sabre et en épée par équipe. En 2004, aux Jeux d’Athènes , il remporte le titre paralympique à l’épée en individuel et par équipe, ainsi qu’une médaille de bronze en sabre par équipe.
C’est un sportif très complet puisqu’il a aussi participé aux jeux paralympiques d’hiver en ski ! Il est également champion de France handisport de descente, de géant et vice-champion en slalom.
Nous serons fiers de l’accueillir le dimanche 17 mars !
Cyril proposera une animation escrime pour les plus jeunes.

 

L’école de Beaucé organise un cross pour les Foulées de l’Espoir

Les élèves de l’école de Beaucé vont courir au profit des Foulées de l’Espoir.
Les enseignants de l’école travaillent sur un projet autour de la solidarité : ils ont choisi de soutenir deux associations dont les Foulées de l’Espoir.
Jean-Louis, président des Foulées, s’est rendu à l’école de Beaucé, à la rencontre des élèves de CM1 de Madame Persilié. La classe de CM1 est organisatrice du cross parrainé : merci à eux d’avoir pensé à notre association !
Le  cross aura lieu vendredi 8 février à 14 heures. Toute l’école, de la petite section au CM2, relèvera le défi ! Bravo à eux !

Randonnez et entrez dans le château !

Amis randonneurs, on vous attend le dimanche 17 mars !
Nous vous proposons trois randonnées :
« La tour Mélusine » : 15 km départ à 8 h
 » La tour Surienne » : 10 km départ à 8 h 45
 » La tour Raoul »: 5 km départ à 9h
Cette année, les randonnées portent le nom de tour du château.
Et pour une bonne raison, car pour la première fois sur les Foulées,
le ravitaillement se fera à l’intérieur des murs du château !
Moment convivial qui vous permettra de découvrir ou redécouvrir notre beau château.
Et pour rendre ce moment encore plus agréable, le groupe Jom Brass assurera l’animation musicale.
Le 17 Mars, venez randonner pour Rachel et Louise !

 

Capim, partenaire des foulées de l’espoir !

Capim, agence immobilière fougeraise, est partenaire des Foulées de l’Espoir depuis deux ans.
Pour montrer son soutien à notre association, Mathieu Bourel, gérant de l’agence, a montré l’exemple en étant le premier inscrit sur le site Klikego pour le 10 km !
Vous pouvez retrouver l’équipe de Capim à leur agence située 2,place de la République à Fougères (Tél : 02 94 14 14).
http://www.capim-immobilier.com/

L’équipe de Capim au complet, Thomas, Aymeric, Mathieu, Julie.
A leurs côtés, Jean-Louis, président des Foulées de l’Espoir.

Au tour de Louise de se présenter !

– Louise, quel âge as-tu ?

J’ai bientôt 5 ans (01 février 2014)

– Présente-nous ta famille ?

Mes parents s’appellent Ingrid et Mathieu. J’ai une petite sœur Pauline de 2 ans ½ et un grand frère Maxence de 7 ans ½.

– Quelles sont tes activités préférées ?

J’adore aller au parc et faire de la balançoire, me promener dans mon motilo (cela ressemble à un trotteur ou à un vélo sans pédale) car j’ai la sensation d’être un peu libre de mes mouvements, écouter de la musique, jouer avec mon frère et ma sœur, et beaucoup d’autres choses encore !

– Peux-tu nous expliquer ta maladie et ce qu’elle t’empêche de faire ?

J’ai un syndrome génétique rare qui s’appelle Mowat Wilson. Il est causé par le dysfonctionnement d’un gène qui fournit les instructions capitales pour la fabrication d’une protéine, qui elle, est responsable de la formation de mes organes et tissus avant ma naissance. L’absence de cette protéine perturbe donc chez moi le développement normal de mes organes (cœur, reins…) dont mon cerveau, cause mon épilepsie et m’empêche de faire des choses ordinaires car elle provoque un retard dans toutes mes acquisitions motrices, langagières et mentales. Il est donc plus difficile pour moi d’apprendre à tenir debout toute seule et marcher, de faire du 4 pattes, de parler (avec des mots/un langage des signes/un autre outil de communication alternative), de manger toute seule et aussi de comprendre parfaitement ce que l’on me dit.

– Qu’attends-tu des foulées de l’Espoir ?

Grâce au soutien des Foulées de l’Espoir et aux dons récoltés, mes parents pourront continuer de me stimuler en finançant des thérapies alternatives (équithérapie, musicothérapie, psychomotricité, école conductive…) et des thérapies intensives notamment en Pologne où nous allons aller pendant les vacances de Pâques.

Ils sont convaincus que plus on me stimule tôt, plus j’ai des chances de faire des progrès et d’acquérir des compétences : ce qui correspond à la plasticité neuronale, tôt dans l’enfance, le cerveau est capable d’apprendre plus vite et plus facilement.

Je suis plutôt d’accord car depuis 1 an j’ai beaucoup progressé dans ma manière de m’exprimer pour me faire comprendre, même si je ne sais toujours pas parler et j’ai beaucoup plus de force dans les jambes et les bras, ce qui me sera utile pour le 4 pattes et/ou la marche future.

A bientôt 5 ans, ma maladie n’est pas dégénérative, ce qui veut dire que tout ce que je peux apprendre est acquis pour le reste de ma vie.

Louise entourée de sa famille. Elle vous attend le 17 mars !